05.07 2017

André-Jacques Auberton-Hervé

André-Jacques Auberton-Hervé

Selon lui, l’Europe a de nombreux atouts humains, économiques et industriels. André-Jacques Auberton-Hervé (Page André-Jacques Auberton-Hervé) est convaincu que pour rattraper son retard sur les premières puissances, l’Europe se doit de soutenir ses entreprises les plus compétitives en se dotant des outils adéquats. Très intéressé par notre époque, André-Jacques Auberton-Hervé applaudit la révolution 4.0 et les avancées technologiques qui vont avec.

Objets connectés, tablettes et téléphones portables ne pourraient marcher sans les semi-conducteurs élaborés par l’entreprise d’André-Jacques Auberton-Hervé. Ses choix lui permettent de recevoir, par exemple, le Prix de l’Audace Créatrice et le Trophée de l’entrepreneur innovant. A l'aube du XXIe siècle, André-Jacques Auberton-Hervé prend des décisions audacieuses pour assurer le développement de son entreprise.

Un étudiant au parcours exemplaire

Ses études supérieures le mènent à l’Ecole centrale de Lyon. Alors qu'il n'a même pas 25 ans, André-Jacques Auberton-Hervé s’impose déjà comme une référence grâce à ses recherches, qui aboutissent à de grandes innovations sur les marchés militaire et spatial et lui permettent d’être convié à une multitude de conférences scientifiques d'envergure internationale. A l’école, il préfère les matières techniques, l'algèbre et la physique. Brillant étudiant, André-Jacques Auberton-Hervé devient docteur au milieu des années 80, à 24 ans, et prend part à des conférences internationales dans les deux domaines qu’il affectionne : le silicium et les semi-conducteurs.

Grâce à son leadership, André-Jacques Auberton-Hervé a largement contribué à la renommée de la "Silicon Valley hexagonale". Alors que l’économie s'internationalise, il comprend très tôt qu'il est crucial de conquérir des marchés à l'étranger. En introduisant Soitec en bourse sept ans après la naissance de la société, André-Jacques Auberton-Hervé a pu faire face à la concurrence. Entreprise grenobloise, Soitec s’exporte très vite et atteint ainsi un CA de 372 millions d’euros en 2006.

Ses nombreuses fonctions permettent à André-Jacques Auberton-Hervé de défendre ses idéaux auprès du plus grand nombre. Communicant par nature, il s'associe aux meilleurs pour mettre sur pied des projets ambitieux et est fidèle dans ses amitiés. André-Jacques Auberton-Hervé est bien entendu satisfait du plan pour le développement de la microélectronique.

Un chef d'entreprise avisé

La société doit son succès à sa capacité à passer d’un marché de niche à un marché de masse, celui des semi-conducteurs utilisés dans l’informatique, puis dans les consoles de jeu et les PC, et aujourd’hui dans les smartphones. En 1992, André-Jacques Auberton-Hervé fonde Soitec en partenariat avec Jean-Michel Lamure. L'entrepreneur fait de Soitec un distributeur incontournable et fiable. Grâce à sa bonne gestion du développement industriel, l’effectif de la start-up créée par André-Jacques Auberton-Hervé est multiplié par 500 en une dizaine d'années.